Réalisation d’un projet éolien

La mise en exploitation d’un projet éolien est un processus long (en moyenne de 3 à 10 ans) qui contient de nombreuses phases.

La prospection

La phase initiale du processus est la phase de prospection. Elle consiste à identifier un site présentant les qualités requises pour accueillir une centrale éolienne, à le valider et à le sécuriser.

Dans un premier temps, les élus locaux donnent leur autorisation pour lancer un projet éolien sur leur territoire puis des promesses de bail sont conclues avec les propriétaires et exploitants pour une durée permettant d’assurer la réalisation de la phase de développement. Les promesses de bail contiennent une option qui permettra par la suite  de les transformer en baux définitifs si le projet est autorisé.

Le développement

Le développement comporte 2 phases :
- La réalisation des études détaillées
- Le délai d’instruction et d’obtention des autorisations.

Les études détaillées

  • L’étude d’impact

Elle permet d’évaluer l’état du site et les impacts potentiels liés à l’implantation du parc éolien. Elle prend en compte plusieurs éléments et inclut généralement des études détaillées portant sur le paysage, la faune, l’archéologie, l’acoustique, les monuments historiques ou les sites sensibles et protégés. En fonction du site, d’autres études complémentaires peuvent également être réalisées.

  • L’évaluation du potentiel éolien

Pour mesurer et qualifier les conditions de vent du site, le Groupe installe un ou plusieurs mâts qui permettront de collecter des informations à différentes hauteurs et sur une période de plusieurs mois. Les informations recueillies concernent à la fois la vitesse, la direction et la fréquence du vent mais aussi l’intensité des turbulences qui peuvent provoquer un vieillissement précoce des installations.

  • L’analyse du site

L’analyse du site au moyen de logiciels de calcul et sa modélisation digitale permettent de choisir les éoliennes les mieux adaptées (en terme de hauteur, de diamètre du rotor, de puissance, etc.) ainsi que leur emplacement sur le terrain. Cette étape est essentielle car elle permet de s’assurer de la faisabilité économique du projet mais aussi de maximiser le potentiel éolien du parc et d’estimer sa production future.

  • Les études techniques

Les études techniques concernent l’accès au site, l’implantation des machines, les études de sols, la détermination des voies d’accès et aires de grutage, les possibilités de raccordement électrique, le réseau inter-éolien, etc.

Durant la phase de développement, de nombreuses réunions publiques sont organisées pour informer les riverains. La fréquence de ces réunions est variable selon la complexité du projet. Ainsi, chaque projet éolien fait l'objet de réflexions et de concertations en amont concernant son impact sur l'environnement, notamment sur le paysage et sur la faune.

A l’issue de toutes ces démarches, l’emplacement optimal des éoliennes est défini et le permis de construire est déposé.

Le délai d’instruction et d’obtention des autorisations

Le dossier de permis de construire est évalué par différents services de l’Etat. Au cours de l’instruction, une enquête publique est réalisée. Elle permet à l’ensemble des riverains/citoyens de prendre connaissance du projet définitif et d’y apporter leurs remarques. A l’issue de ce processus, et avant d’entrer en phase de financement, THEOLIA réserve l’accès au réseau et sélectionne le fabricant et le modèle de turbines le plus adapté au site.

Le financement

Après obtention des permis de construire, le Groupe procède à la mise en place du financement du projet. Le Groupe négocie avec les banques la part de l’investissement couvert par le prêt ainsi que les conditions de ce prêt (durée, taux, ratios à respecter et garanties). Des audits bancaires sont effectués par des cabinets spécialisés indépendants répondant aux exigences des banques prêteuses.

La réalisation

La phase de réalisation débute par la commande des turbines. Les baux définitifs sont également signés avec les propriétaires et les exploitants.

Les appels d'offres pour la réalisation des travaux techniques et les études d’exécution détaillées sont ensuite réalisés. La construction du parc éolien peut alors démarrer. Elle commence entre 5 et 8 mois avant l’arrivée des turbines sur le site par la réalisation des voies d’accès, des aires de grutage, des fondations et du réseau électrique inter-éolien. Au total, la construction durera entre 1 et 2 ans.

L’exploitation

Lorsque les travaux de construction du parc éolien sont terminés, la période de test commence. Le fabricant de turbines procède aux réglages d’optimisation. Le contrat d’achat de l’électricité produite par le parc débute lorsque la période de test est validée et que la centrale est raccordée au réseau électrique.

Pour chaque parc éolien, THEOLIA négocie avec le fournisseur de turbines un contrat de maintenance technique longue durée qui permettra de conserver le parc éolien en parfait état tout au long de son exploitation.

Le suivi administratif (facturation de l’électricité produite, comptabilité de la ferme) et le suivi d’exploitation technique du parc (suivi des turbines, contrôle de la production et gestion des sous-traitants) sont assurés par le Groupe.

La durée d’exploitation d’une éolienne est de 20 à 25 ans. Au terme de cette période, plusieurs alternatives sont possibles :

  • l’exploitation du site se poursuit avec de nouvelles éoliennes,
  • la production est arrêtée et le parc est démantelé.

En fin d’exploitation, les éoliennes sont démontées et l’ensemble du site est remis dans son état initial.