Stratégie de croissance

Un modèle d'activité flexible et équilibré

Le modèle d’activité du Groupe est organisé autour de trois axes principaux : la production d’électricité pour compte propre, la vente de parcs et projets éoliens, l’exploitation de parcs pour le compte de tiers.

Depuis mi-2010, THEOLIA favorise l’activité de production d’électricité pour compte propre qui génère un chiffre d’affaires récurrent et des marges significatives sur le long terme. Cette activité est sécurisée par des contrats de rachat de l’électricité produite à tarifs fixes sur le long terme (15 à 20 ans). Cette activité dégage des cash-flows réguliers et est adossée à de la dette de financement de projet sans recours ou avec recours limité sur la société-mère. En 2012, la vente d’électricité pour compte propre a représenté 73 % du chiffre d’affaires consolidé du Groupe, contre 24 % en 2010. En 2012, l’EBITDA de cette activité a atteint 35,4 millions d’euros, soit une marge sur chiffre d’affaires de 72 %.

Le Groupe poursuit parallèlement ses cessions de parcs et projets éoliens, mais à un rythme plus modéré, basé essentiellement sur ses besoins de trésorerie et sa politique d’investissement. Depuis 2011, le Groupe peut vendre ses projets au véhicule d’investissement, THEOLIA Utilities Investment Company (« TUIC »), qu’il a créé en partenariat avec deux acteurs européens significatifs du secteur de l’énergie. Le véhicule d’investissement achète des projets et parcs éoliens à THEOLIA, qui en réalise la construction et l’exploitation pour le compte du véhicule. THEOLIA a déjà cédé 33 MW au véhicule d’investissement, qui sont en exploitation au 31 décembre 2012.

Pour plus d'informations sur le véhicule d'investissement TUIC, consultez le communiqué relatif à ce partenariat.

La poursuite du développement

En 2012, le Groupe a poursuivi ses investissements à un rythme soutenu, selon une approche rigoureuse. 21 millions d’euros ont été investis sur l’exercice dans les projets éoliens. Deux parcs éoliens ont été mis en service : un parc de 10 MW pour compte propre en Italie et le parc de Magremont en France, représentant une capacité nette pour le Groupe de 6 MW additionnels.

Ce développement pourra être accéléré grâce au véhicule d’investissement créé en 2011. Le Groupe pourra choisir, en fonction de sa situation de trésorerie, de céder certains projets au véhicule d’investissement, afin d’en accélérer la mise en service et donc les bénéfices pour le Groupe.

Pour renforcer ses activités éoliennes, le Groupe développe un portefeuille significatif de projets. En particulier, le 31 mai 2011, le Groupe a lancé le développement d’un projet de 300 MW au Maroc, en partenariat avec l’Office National de l’Électricité et de l’Eau potable marocain. Il s’agit d’un développement structurant majeur pour le Groupe. Ce projet sera développé en 2 phases : une première phase de 100 MW, suivie d’une seconde tranche de 200 MW, échelonnées sur plusieurs années. Le Groupe poursuit actuellement l’avancement de la première phase.

Fin janvier 2013, THEOLIA a pris le contrôle de Breeze Two Energy, une société allemande qui détient et exploite pour son propre compte des parcs éoliens pour un total de 337 MW, dont 311 MW situés en Allemagne et 26 MW situés en France. En prenant le contrôle de nouveaux parcs éoliens en exploitation en Allemagne et en France, THEOLIA consolide significativement ses positions opérationnelles dans ses deux pays historiques et applique son modèle d’activité à un périmètre doublé. THEOLIA a pour objectif de dégager des synergies opérationnelles significatives avec Breeze Two Energy, en particulier en assurant la gestion future des parcs éoliens de Breeze Two Energy, aujourd’hui sous-traitée à des tiers.